Crowdfunding-immobilier-toulouse

Tout savoir sur le crowdfunding immobilier

Le crowdfunding immobilier (en Français « le financement participatif » immobilier) est la possibilité offerte à des particuliers d’investir simplement, via Internet, dans des projets immobiliers à forte rentabilité (aux alentours de 10% par an). Le crowdfunding immobilier est une tendance récente : la première opération en France a eu lieu en 2011. Mais c’est un phénomène qui prend de l’ampleur : les collectes de crowdfunding immobilier à l’échelle mondiale sont passées de 19,1Mn$ en 2012 à 1Md$ en 2014* , soit des investissements multipliés par 52 !

Comment ça marche ?

Il existe deux formes de crowdfunding immobilier aujourd’hui : soit vous prêtez de l’argent à un promoteur (via une plateforme) pour qu’il construise un projet, soit vous achetez à plusieurs un bien immobilier. Les principales différences sont synthétisées dans le tableau ci-dessous :

 Prêt d’argentAchat de parts
PrincipePrêt d’argent à un promoteur immobilier pour construire des logementsVous vous regroupez avec d’autres investisseurs pour acheter des biens que vous louez
Comment gagne-t-on de l’argent ?Le promoteur construit des logements, dégage une marge, et avec cette marge rembourse les investisseursVia la location du bien acquis : vous vous partagez les revenus de location
Fourchette de rentabilités espérées8-12 %4-6%
Principales plateformesLymo, Wiseed, AnaxagoHomunity, Dividom

Quels sont les avantages et les risques ?

Le principal avantage est de pouvoir avoir accès à des placements à forte rentabilité qui étaient auparavant réservés à des professionnels. Le développement d’Internet permet en effet aux particuliers de participer à ces projets, ce qui n’était pas le cas auparavant. La participation est facile (tout se fait en ligne) et accessible (on peut investir à partir de 1000€). Les autres avantages selon les investisseurs : une rentabilité élevée, un investissement dans du concret (vous investissez dans des biens qui sont construits, sur le territoire français), le fait de se passer d’intermédiaires et de contrôler dynamiquement son argent.

Les risques ? Il y en a, bien sûr. Selon Jean-Baptiste Vayleux, Directeur Général de Lymo.fr : « Une des premières règles de l’investissement est que rentabilité et risque vont de pair : plus la rentabilité d’un produit est élevée, plus le risque est élevé. Le crowdfunding immobilier propose des rentabilités élevées, c’est donc un produit risqué. Chaque investisseur doit bien comprendre ce dans quoi il investit, et notre devoir est de faire en sorte qu’il le comprenne. »

La plateforme a déjà remboursé 3 projets avec 10% de rentabilité auprès d’environ 150 investisseurs. Un signe qui ne trompe pas : Bouygues Immobilier vient de rentrer au capital de la startup en juin dernier. Les acteurs nationaux montrent ainsi leur appétit pour le secteur, signe que nous devrions encore entendre parler du crowdfunding dans les années à venir.

*Rapport Massolution 2015 – Crowdfunding for Real Estate