En 2014, la demande reste forte sur le marché de l’immobilier toulousain

La ville de Toulouse est marquée par son dynamisme industriel et étudiant qui en font un pôle d’attraction majeur. Le contexte économique favorable offre à Toulouse un marché immobilier optimiste. Malgré un recul des transactions de 3% en 2013, le marché est porté par la demande qui a, elle, progressé de 25% sur la même année.

Un marché de l’immobilier propice aux investisseurs

ToulouseLa population de Toulouse, du fait de sa jeunesse (26 % de la population a entre 18 et 29 ans alors que la moyenne nationale est à 24%), porte un intérêt très important pour les petites surfaces. C’est le même format qui attire les investisseurs. Le groupe immobilier Laforêt souligne aussi la relation très forte qu’entretient la ville avec les investisseurs : “la ville attire beaucoup d’investisseurs locaux, à la recherche d’un placement refuge”.

Les chiffres sont parlant puisque les investisseurs représentent 30% de la demande immobilière toulousaine contre seulement un taux de 10 % au niveau national.

Des prix en légère baisse

Les prix de l’immobilier en 2013 ont augmenté de 5,5 % (selon une étude du groupe Laforêt) sur l’ensemble de la France. La tendance à la hausse n’a pas fait foi à Toulouse puisque, selon cette même étude, les prix ont baissé de 2% dans la ville rose avec un prix au m² moyen de 3611€. Malgré cette légère baisse, la présidente de la FNAIM 31, Emmanuelle Lassalle-Michel, parle elle de stabilité : “Dans l’hyper-centre le marché tient le coup avec des prix moyens stables”.

En 2014, le dynamisme de la ville et ses prix attractifs devraient continuer d’intéresser les investisseurs, notamment grâce au dispositif fiscal Duflot.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*