Le marché immobilier neuf

Après plusieurs années d’activité soutenue, les chiffres 2012 du marché immobilier neuf ont révélé leur sentence : une année difficile pour la profession. Au niveau national, plusieurs éléments ont fait passer l’économie au ralenti : nouveau dispositif fiscal, année électorale mouvementée, taux de chômage record … Mais qu’en est-il de la situation à Toulouse ?

Ventes en berne et retrait des investisseurs

pieces-mainMalgré les quelques 20 000 nouveaux habitants chaque année à Toulouse, l’année 2012 s’est achevée avec une baisse de 29% des ventes dans l’aire urbaine et 37% en intra-muros.

Cela est dû principalement au retrait des investisseurs. Ils représentent seulement 59% des ventes en 2012 contre 72% en 2011. Les raisons principales : le  changement de loi (la loi Scellier devient la loi Duflot) et son manque de visibilité.

Du fait de cette situation, les stocks ne pouvaient qu’augmenter. Ils ont connu une hausse de 16%, correspondant à une offre disponible de 3 829 logements.

Le mécanisme de l’offre et de la demande non respecté

immo tlse

A Toulouse, le ralentissement du marché immobilier neuf ne se tarduit pas par une baisse des prix. Au contraire, le prix est passé de 3 284€/m² en 2012 à 3 840€/m² en 2013 (notamment dû au surcoût de production du BBC). Il reste pourtant encore au même niveau (voire légèrement inférieur) à celui des grandes villes du Sud de la France comme Bordeaux, Marseille, Lyon ou Montpellier.

Pour contrer cet effet d’augmentation, les promoteurs toulousains ont réduit de 10% à 20% leur mise en vente dans l’immobilier neuf en ce début d’année 2013.

Les programmes neufs à Toulouse plaisent

constructionMalgré cette conjecture, les programmes neufs dans la ville rose continuent à intéresser les investisseurs.

En terme de localisation géographique, le marché immobilier neuf se concentre plutôt dans la périphérie toulousaine et dans les quartiers “en mutation” ; c’est-à-dire les quartiers des secteurs 2, 3 et 4.

En centre ville, peu de programmes neufs sont disponibles. Les quelques programmes existants bénéficient d’une forte demande et sont rapidement vendus.

Les perspectives pour l’année 2013

Les promoteurs toulousains tablent sur un plus large engouement des investisseurs pour la nouvelle loi Duflot. Ils estiment en effet que les mesures d’encadrement des loyers sont tout à fait compatibles avec le marché immobilier neuf toulousain.

 

1 commentaire

  1. Merci pour l’article. Au fait, plusieurs facteurs sont à l’origine de la baisse des ventes et de la chute des mises en chantier. Premièrement, l’effondrement des ventes aux investisseurs représente une des causes majeures. En effet, la réduction des avantages fiscaux proposée par le dispositif Scellier n’a pas attiré autant d’investisseurs qu’auparavant et ensuite, l’inefficacité du PTZ+ a contribué à cette baisse.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*