Le point sur la loi Malraux

loi malrauxAlors que tous les regards sont braqués vers l’évolution de la loi ALUR et l’investissement en loi Duflot, on fait le point sur la loi Malraux : quel en est le principe ? Quels sont les avantages d’un investissement immo en loi Malraux ? Zoom.

La loi Malraux date du 4 août 1962. André Malraux était à l’époque Ministre de la culture. Quel rapport avec l’immobilier ? C’est simple : la loi Malraux œuvre en faveur de la protection du patrimoine et récompense les investisseurs qui optent pour la restauration immobilière de biens anciens.

Ils permettent d’acquérir des biens en centre-ville. Ces biens doivent ensuite être restaurés pour que l’investissement prenne tout son sens. De cette manière, l’unité architecturale d’un centre-ville est préservée et l’investisseur obtient un bien immobilier haut de gamme tout en bénéficiant de réduction d’impôts.

Que dit la Loi Malraux ?
La loi Malraux concerne des secteurs dits « sauvegardés » pour leur caractère historique ou esthétique : ils doivent justifier d’un intérêt pour la conservation, et donc la restauration. Il s’agit d’une loi d’utilité publique. Les secteurs sauvegardés sont généralement situés en centre-ville.
Depuis 2013, l’investissement en loi Malraux permet de bénéficier d’une défiscalisation allant jusqu’à :
22% de réduction sur les travaux effectués sur un bâtiment qui se situe dans une zone ZPPAUP (une zone de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager) dans la limite de 100 000 euros par an.
30% de réduction sur les travaux faits sur un bâtiment en secteur sauvegardé dans la limite de 100 000 euros par an.
Les réductions d’impôts peuvent être effectuées dès l’année de l’acquisition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*