Les acteurs de l’immobilier toulousain : le courtier en immobilier

Notre série sur les acteurs de l’immobilier toulousain continue ! Aujourd’hui, nous vous proposons un focus sur les prévisions et caractéristiques du métier de courtier. Matthieu Delon, courtier en crédits immobiliers chez In&Fi Crédits Toulouse Nord nous explique en détails les rouages de la profession.

Selon vous, quelles sont les qualités requises pour être un bon courtier en immobilier à Toulouse ?

Le métier de courtier en immobilier est une profession très encadrée. Tout d’abord, n’exerce pas qui veut, il faut au préalable justifier d’une capacité professionnelle (diplôme ou formation). Les qualités requises pour exercer cette profession sont tout d’abord l’écoute afin d’identifier précisément les besoins et attentes des clients, réactivité et pugnacité afin d’obtenir la meilleure proposition bancaire dans les meilleurs délais. Enfin, la connaissance du marché local (bancaire et immobilier), et le réseau professionnel tissé depuis de nombreuses années sont des atouts indéniables pour réussir sur la région.

Quelles sont les spécificités du marché immobilier toulousain que vous devez prendre en compte pour votre activité de courtage ?

Le marché de l’immobilier toulousain est parmi les plus dynamiques de France. Il connaît un fort développement et les professionnels ne prévoient pas de tassement sur les prochaines années. Toulouse et sa région attirent que ce soit pour y vivre ou pour y investir. On retrouve de fortes disparités de prix au m² entre Toulouse, sa proche banlieue et les zones plus rurales. Malgré cela, les prix de l’immobilier toulousain restent encore accessibles comparés aux villes de même ampleur en France.

Pourquoi diriez-vous que les taux de crédit sont-ils intéressants pour acheter à Toulouse ? Quelle sera la tendance pour l’année 2019 ?

Encore une particularité qui contribue à doper le nombre de transactions immobilières sur la région, les taux des crédits immobiliers sont historiquement parmi les plus bas de France alors qu’en parallèle, les prix restent attractifs par rapport aux villes de même taille.

En 2018, les taux des crédits immobiliers sont restés stables et toujours à un niveau historiquement bas. Pour 2019, malgré quelques réajustements liés aux politiques commerciales internes des banques, la tendance devrait rester sensiblement la même.

Quel est le profil type de l’acquéreur toulousain ?

Le profil type de l’acquéreur toulousain est un couple entre 30 et 35 ans, souvent primo ou secundo accédant qui n’hésite pas à s’éloigner du centre ville pour devenir propriétaire d’une maison individuelle. La plupart des zones situées à moins de 30km du centre ville sont convoitées et les prix pratiqués sont en progression.

En savoir plus sur leur site web.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*